A la Une

Repoétiser la société : Pierre Rabhi et les Colibris

« La poésie est une symphonie humaniste des mélodies de la vie »

Le paysan philosophe Pierre Rabhi déclarait début 2015 dans le Télérama, au sujet du monde actuel, que nous avons « dépoétisé nos sociétés ». Et s’il était venue le temps de les repoétiser au lieu de les robotiser pour vivre ensemble. C’est la mission de l’Odyssée Humaine : « Changer le monde par la poésie » (repoétiser la société et humaniser l’entreprise).

La poésie de l’Odyssée est beaucoup inspirée de la métaphore des colibris (« faire sa part de colibris« ) et de la reconnexion avec la Terre et la nature. Elle tire son essence de sagesses humanistes, d’horizons lointains et infinis ainsi que d’un souffle d’optimisme vers l’avenir. Alors rendons ensemble hommage à la magie de la poésie pour lui redonner vie et envie au coeur des lettres de nos êtres de noblesse… Ecrivez et poétisez, souriez et humanisez la vie !

rabhi dépoétiser


Le Mouvement des Colibris a lancé sa nouvelle campagne : Une (R)Evolution Intérieure
Nous vous invitons à la découvrir. En voici un poème en losange ci-dessous.

« D’âme
Frère ou dame sœur,
Dans une (R)évolution intérieure,
Entre rêves et solutions d’un monde meilleur,
Faire la paix avec son seigneur ou avec autrui à l’extérieur,
Tous en quête de sens et de bonheur, quelque part, ici ou ailleurs,
L’harmonie, l’éveil et le vivre ensemble, quand on s’élève tous de bon cœur,
Les énergies du monde sont interdépendantes dans le flux des rivières et des pleurs,
Aurons-nous un jour la joie de vivre d’am-our, de terre mère et d’eau fraîche, tous en chœur ?
Faire sa part de colibris et changer son être en édifice comme si était venue l’heure
De se lever et de marcher unis en citoyens du monde au paradis des pêcheurs,
Le moment présent est un joyeux et sage présent quand on l’effleure,
La vie est un miracle qui éclaire les cours des honneurs,
Transformons nos temples sans avoir peur,
Pour enfin briller telle une lueur
D’espoir et de grandeur
D’âme »

Auteur : Vincent Avanzi

colibris

La poésie est à la prose ce que l’humanisme est au capitalisme,
Alors après le coming out, le burn out et le job out, si vous faisiez votre « Capitalisme Out » !


La métaphore du colibri (Légende Amérindienne)

Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés et atterrés observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes d’eau dans son bec pour les jeter sur le feu. Au bout d’un moment, le tatou, agacé par ses agissements dérisoires, lui dit :
« Colibri ! Tu n’es pas fou ? Tu crois que c’est avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ? » .
Le colibri lui répondit alors : « Je le sais, mais je fais ma part. »
La légende raconte que chaque animal se sentant alors concerné, « fit sa part », chacun à sa manière et que la forêt fut sauvée.

Trochilinae_Colibri_thalassinus

Crédit photo du Colibri


logo_final-01

Article Challenge : Quel est le poids de la poésie aujourd’hui? 
Découvrez la Bibliothèque de l’Odyssée et l’Agenda Poétique 2015

« Donc ouvrons les cœurs pour réduire la partie sombre de l’être humain
Car l’avenir de l’Homme appartient à une partition à 15 milliards de mains. »

Découvrez le livre désormais disponible : SUR LA ROUTE DE SOI,
Un manuel poétique pour entreprendre la vie de ses rêves,
trouver sa voie, être heureux et dessiner l’avenir !

Couverture numérique

Laisser un commentaire, une pensée, un vers

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s