COP21

[Génération Y] La lettre poétique des acteurs du changement

Lettre ouverte des acteurs du changement destinée à leurs parents
Pour comprendre pourquoi ils changent de vie une fois par an.
Clash de civilisations ou conflit entre générations ?
A chaque saison doit correspondre un nouvel âge de raison.

Non ancrés de culture G sur l’Histoire de France depuis la Seconde,
Ils ont leur boussole sur le prisme géographique des sagesses de ce monde.
Après avoir fini leurs devoirs, peut être que l’essentialisme est un humanisme,
Et que les acteurs du changement ont le droit de mettre le cap sur l’utopisme.

15484

Chapitre 1
Nos retraites sont-elles anticipées avant même de nous stabiliser ?
Des rêves et des idées que l’on meure juste d’envie de voir réalisés.
De notre éveil sous le soleil à notre vingt et unième printemps,
Rendez-vous dans 10 ans ou dans 100 ans à la lumière de nos bilans.

Notre vie ne se joue pas que virtuellement devant un écran.
Aucune envie de prendre des calmants ou des audio-caments.
On ne peut plus continuer à suivre des vérités religieusement,
Si rien ne sert de voter blanc ou noir pour un « représentant ».

Persuadés de valoir bien plus qu’un simple numéro gagnant,
Gandhi nous a dit de regarder et d’incarner nous-même le changement.
L’enjeu des enjeux n’est-il pas aujourd’hui autrui et son environnement ?
Donc comment faire en 2015 pour réconcilier tous ces avis si divergents ?

Tentons donc tous notre chance, la folie des rêves en avant,
Entre risques et sacrifices, sans connaitre ni Eve et ni Adam.
On paye tout en argent content, en sang d’encre ou même sans aucune dent
Car chacun a son temps-pair-amant, du proche, moyen, jusqu’à l’extrême Orient.

  Gen-Why-crop-659x438

Chapitre 2
En fait, nous n’avions jusqu’à présent que ce modèle bien consentant :
Un savant mélange de « travail, logement, mariage et puis enfants ».
Notre photo est-elle si désolante pour vous, car elles sont bien loin les neiges d’antan ?
Mais qui sont les chercheurs du futur du « que fait-on donc ensemble maintenant » ?

Nous vivons chacun notre présent sans même savoir vraiment comment.
Nous n’avons rien à attendre du passé donc ce dont on rêve, nous on le prend.
Demain est à écrire par nous donc on marche ensemble en apprenant,
Décidant d’être plutôt des dissidents que d’avoir si tôt des descendants.

Donc ne confondez pas notre insouciance avec notre conscience,
« Le but est un rêve avec un délai » dans lequel nous avons confiance.
Entre nos mains, nous devons tous écrire une page d’un grand roman
Et la réponse à cette question n’est pas forcément à trouver dans l’argent.

Loin d’être inconscients ou bien faignants, peut-être juste plus tolérants,
Peu importe si la bien-pensance du Régime sous-estime ou nous comprend,
Suspendus à nos rêves, le champ des possibles est dans notre chant,
Car nous ne sommes ni bêtes et méchants mais plutôt gentils et intelligents.

Aujourdhui

Chapitre 3
Donc co-créons un nouveau monde humain « par et pour les gens »
Parés pour la paix, la guerre entre raison, émotions et sentiments.
Le cœur, l’âme, l’énergie de l’amour doivent être notre ciment,
Sur la route de soi, ensemble, nous vagabondons tout en marchant.

Alors oui, cette génération sème un certain doute en combattant,
Avec des graines pour un avenir plus juste pour tous en partageant,
Solidaires même solitaires, mais bien vivants, vaillants et bienveillants,
Utopistes réalistes, on avance et on comprend, on se détend et on s’étend.

Sans autre prétendant, ne jugez pas l’enfant naïf juste en le regardant
Pas à pas et page à page, ce sont bien là les aléas du vide du présent :
Des salariés démissionnant et un marché déboussolant,
Un futur réconfortant dont nous sommes tous l’essence et le mouvement.

La Terre inconnue, chaleureusement, c’est ici et maintenant,
Reflétant toutes les lettres de notre être de noblesse doré-n’avant.
Si le monde avance paisiblement tout en se transformant,
C’est en nous métamorphosant tels des rêveurs entreprenants.

generation-y-by-orsnemes-39-638

Chapitre 4
Partis sans faux semblant, sans velours et même sans gant,
Un croissant de lune de miel, dans la décroissance de leurs bilans.
Pas censés avoir le temps, mais sans montre, qui est-ce que l’on attend ?
En quête de sens initialement mais, au final, pas seulement.

On essaye tous d’incarner le sens du mot « collectivement ».
Et si quelque gouverne-ment alors que le soleil levant,
Nous partons explorer pour revenir après ces quelques temps,
Avec un projet futur et une projet-niture en guise de plan.

En tâtonnant, en reculant et en marchant pour être clairvoyant,
En plaidant un pacte mondial dans un sincère gagnant-gagnant
Doublé d’un donnant-donnant tout en redistribuant,
Quel sera notre impact sociétal en tant qu’acteur du changement ?

Une épopée humaine en dehors du train du déraillement,
Serait-ce là notre motto et nouveau cri de ralliement ?
Le paradis est-il l’horizon d’un tunnel tout en nous éclairant,
Spirituellement, émotionnellement et intellectuellement ?

lennon

Chapitre 5
En célébrant le changement de l’ère du temps,
Donc place au futur avec la seule promesse que l’on prétend,
C’est que le bonheur ne peut pas être uniquement marchant,
Il est juste avec nous tout le temps musicalement et en marchant.

Eco-logiquement, notre ego travaille en se diminuant,
En nous re-connectant à la Terre, une autre forme de maman,
Avec le ciel, entre Karma, Chakras, partage, tout est si convergent.
L’adulte est un enfant, petit ou grand, et même inversement.

Voyant juste les balbutiements de notre commencement,
En tant que citoyens du monde, sans frontière nous nationalisant,
Une seule vie à vivre donc peu importe ce qu’en disent les testaments,
Pas de danse des coeurs contre Satan, on garde en tête des commandements.

En mélangeant doucement, sagement et sauvagement,
L’instinct de sur-vie et maternel, bien sûr qu’on les aime tout autant.
Mais le métissage des peuples ne peut agir qu’en tant que grand aimant,
C’est pourquoi l’être humain par foi, mon Dieu, mais qu’est-ce qu’il nous surprend !

100341953_o

Chapitre 6
La paix et l’harmonie, nous en sommes seulement des étudiants,
Car la vie est un apprentissage éternel et perpétuellement.
« On naît, on s’aime, on est, on sème » voilà notre slogan.
La vie est un art pour que tout le monde puisse enfin être content.

On contemple le temple de nos petits-enfants nous racontant
Le récit de notre époque comme les Derniers des Mohicans
Devant l’océan de tous les possibles à la vue du néant,
Face contre vents -et marées- pour forcer l’arrêt de ce géant.

Le système, est-ce « la bourse ou la vie ? » tout en en débattant,
Sur des chemins sinueux, errants, mais toujours cohérents ?
Sans abandon de l’abondance et voir en nous l’âme de grands battants,
Apres le Débarquement, on attend patiemment dans la salle d’embarquement.

Sans réseaux influents, faisons un peu de business aujourd’hui autrement.
Social et solidaire, est-ce la preuve de notre sincère engagement ?
Climatique et éthique, attention à la planète et à son réchauffement,
Durable ou équitable, voilà notre vision d’un inclusif et futur développement.

Generation-Y-Employee-Recognition

Chapitre 7
Plus Princesse Sarah que des emplettes chez Zara sur les Champs,
La quête de l’art des gens versus la quête de leur argent.
Remerciements infinis pour l’éducation de nos parents,
Après la reconnaissance, on s’émancipera par d’autres vents.

Épatant tout en ramant mais bel et bien en se marrant,
Pensant à demain autant qu’à notre présent en l’écrivant.
Hallucinant, ahurissant, des espèces nouvelles se dé-labellisant,
Passant du statut de paysans à des paysages tellement dépaysant.

Plus beaucoup de confiance tant leurs mots sont faux et même violents,
On n’attend plus Jésus, les Tout Puissants ou un quelconque revenant.
Sans interférence divine, on avance seuls en semant et en s’aimant,
Tout en s’entraidant sans chasser le moindre éclat de diamant de sang.

Un ordre mondial sans agenda secret et sans aucun perdant,
La renaissance de notre humaine essence, n’est-ce pas là important ?
Au revoir, Calendrier de l’Avant éclairé par un Buisson Ardent,
Nous rêvons de vivre et de travailler en nous accomplissant.

 1351019822

Chapitre 8
En mode free-lance avec un travail à un pourcentage de temps,
Car l’instant présent est notre plus cher et plus sûr présent.
L’homme stressant est autant pressant que parfois méfiant,
Aussi la retraite, on y pense de loin avec un « probablement ».

Donc peu importe les quand dira-t-on ou les grandira-t-on, attends,
Si nous candidatons, on se relève, même quand nous ratons, à temps.
Singes savants de l’Occident versus quelques sages d’Extrême Orient,
On rêve éveillé, c’est vrai, cependant autant qu’eux en s’endormant.

Car l’être humain doit être fou pour accepter le statut quo de notre temps,
Donc pensons différemment pour pouvoir résoudre les grands problèmes d’avant.
Et laissez-nous nous évader pour revenir un beau jour avec un plan
Afin de changer de l’intérieur un monde qui marche peut-être n’importe comment.

Notre mélodie n’a pas de chant plus pur et plus puissant
Que notre harmonie dans l’âme des gens qui sont aimants.
Si le monde est un puzzle, chacun représente à lui seul un élément,
Si la vie est un peu seule, offrons-nous l’accueil de cet infini présent.

post-thumbnail-tomorrow-jobs

Chapitre 9
Donc comment ré-enchanter un monde aussi dé-concertant
Sans apprendre à écouter le sens caché d’un concert de silence ?
Le « vivre ensemble » contre tout asservissement et même en vieillissant,
L’énergie des jeunes, car le rêve précède toujours l’action et l’expérience.

Car, oui, ne faut-il pas avoir un état d’esprit bien optimiste
Pour croire sans questionnement à nos Etats démocratiques
Et penser que la matrice est à ce point si bénéfique
Alors qu’elle ne respecte ni le vivant ni nos états démographiques ?

Notre génération est magnifique, même sans voiture de collection.
Elle désire vivre libre et sans limite, ensemble en guise de connexion.
Le bonheur majoritaire et des horreurs minoritaires,
Pas de prix ou de critère, c’est la Terre Mère qui doit être priori-terre.

Pour finir sur un hommage, tout n’est peut-être qu’une question d’« âge »
De voyage et de partage, de mariage et de pas sages,
D’apprentissage, de coloriage, de métissage de l’équipage.
Sommes-nous prêts pour le décollage pour voir la paix sur notre paysage ?

RTEmagicC_7119_Terre_nasa_txdam18838_9dd4e4

Chapitre 10
Et même sur la route du bien, on ne pourra jamais être sûr de rien.
Donc si demain nous appartient, construisons-le ensemble main dans la main.
Au moins les liens seront humains jusqu’à ce que l’on ne fasse qu’un
Et même si le futur est incertain, nous serons liés par ces 3 petits points…

Des Barbares et des Pigeons, dans le partage de nos visions,
Ni avare de millions, on ne regarde déjà plus la télévision.
Fini les études et fini d’être convaincus par la dorure du cheval blanc,
Donc merci pour ce moment étincelant en dehors de l’espace-temps.

Cette lettre aura été signée par n’importe lequel de tous les parenfants,
Millenials, X-Y-Z ou même des entrepreneurs du changement,
Nous sommes tous des alliés nés et nous refusons d’être aliénés,
Des êtres aux âmes aimées qui partent assiéger un futur plus apaisé.

V comme Vertu Valeur Victoire, faut-il avoir tout perdu pour y croire?
Quand on se regarde dans le miroir, on rêve d’être fiers de notre histoire.
Il n’y a aucune opposition dans ce message d’explication,
Mais l’aspiration à la (r)év-olution, n’est-ce pas l’inspiration de chaque génération ?

changer21

Post-Scriptum
L’avenir appartiendra, je l’espère, à ceux qui se lèvent tôt-lérants,
L’art de vivre-ensemble sur cette Terre pour ceux qui restent co-errants.
Donc jetons les destins sur le tapis de la vie avec le coeur sur la main,
Tout en rêvant de jours heureux à notre réveil le jour d’après… demain.

Car la question de notre siècle n’est peut-être pas de savoir ce qui est
économiquement viable, socialement acceptable ou politiquement correct,
Mais juste ce qui est humainement essentiel et universellement souhaitable.

#Optimistes #Humanistes #Conspirateurspositifs 
#JeSuisUnActeurDuChangement

Auteur : Vincent Avanzi


Impression

Sources – Aller plus loin:

  1. Le Monde : « La jeunesse actuelle a-t-elle envie de devenir adulte? » 
  2. Les Echos : Le monde de l’entreprise et la génération Z
  3. Challenges : La Génération Z va semer la zizanie
  4. Le Figaro : Les moins de 20 ans veulent être leur propre patron
  5. Socialter : Ces jeunes qui partent en courant
  6. Huffington Post : Et vous, vous le faites quand votre « job out »?
  7. Wait but Why : Why Generation Y Yuppies are unhappy ? (VF)
  8. Psychologies magasine : Le Funemployment pour se réinventer
  9. New World University : Les possibles métiers de demain
  10. Moovjee : 1 million de jeunes pourraient créer une entreprise
  11. Paris Tech Review : L’entreprise numérique du futur
  12. OuiShare magazine : Ces talents qui partent en courant
  13. Bienheureusement : Bonheur au travail : mythe ou réalité ?
  14. Le Figaro : Il faut cesser d’infantiliser la jeunesse
  15. Génération Z : Les 50 jeunes qui font bouger la France
  16. Maddyness : 40% des chefs d’entreprise seront des femmes en 2017
  17. Recompose it : Les principes de l’intelligence collective
  18. OuiShare magazine: Une démocratie pour notre siècle
  19. The Washington Post : About the utopian dangerous vision for the internet 
  20. En Quête De Sens : Un voyage au delà de nos croyances
  21. Génération Y 20 : 5 Keynotes de la génération Y
  22. Odyssée Humaine : Trouver sa voie en connectant ses dons

Enfin, devenez un entrepreneur du changement en suivant le MOOC
HEC -Ticket For Change pour passer « de rêveurs à acteurs » !

10955190_607559962709229_4308194397558984333_o

Ou devenez un intrapreneur du changement avec Corporate For Change


Vincent Avanzi est un Poète des Temps Modernes et un Développeur de Richesses Humaines.

Globe-trotter, il revient de deux tours du monde. Creative entrepreneur, il a crée deux start-ups dans la high-tech et la mode avant de fonder La Plume du Futur et Une Odyssée Humaine. Poète d’entreprise, il donne des conférences auprès d’entrepreneurs et de salariés d’entreprises pour révéler les talents et provoquer un déclic de créativité et de confiance en soi via la création artistique.  Enfin, chroniqueur poétique, il intervient dans des forums et tables rondes pour faire des synthèses en vers des évènements. Pour toute demande de conférence, d’intervention ou de synthèse poétique, contactez vincent(@)odysseehumaine.com. Pour recevoir les actualités, suivre l’agenda poétique, rdv sur la page Facebook ou via la Newsletter. 

Découvrez le livre désormais disponible : SUR LA ROUTE DE SOI
Un manuel poétique pour entreprendre la vie de ses rêves,
trouver sa voie, être heureux et dessiner l’avenir !

 Couverture numérique

« Du néant des biens à l’océan du bien,
La vie est un voyage alors envolez-vous… »

2 réponses »

  1. « Vingt, cent « éclaires heure du tant »…
    Tu’a(s) tout le temps pour l’instant présent❤
    Merci l'ami pour tes mots
    qui révèlent les maux,
    tes vers "de vins" nous sommant l'espoir
    d'un futur plein de pou(r)voir😉
    l'un vin blanc et l'autre devint gris
    lin jaune et moi rouge j'en repris
    car à vanne de six bon' heures
    t'as tant pour rire aux pleures"

    Les caravaniers t'attendent en mai😉

    • Je ne sais que dire, ami poète du langage de « Loizeau » ! C’est sublime, comme toi j’ai envie de dire. Merci pour les « si » que tu mets en musique…

Laisser un commentaire, une pensée, un vers

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s