A la Une

Discours de voeux 2023: La Voie des Leaders Poétiques (Tous Responsables Du Vivant)

Voici le discours poétique de voeux de Vincent Avanzi (Chief Poetic Officer, La Plume Du Futur) délivré à la cérémonie de voeux du C3D, le Collège des Directeurs de Développement Durable, qui s’est tenue à la Maison des Océans le 5 janvier 2023. Merci au C3D pour leur invitation, en particulier Fabrice Bonnifet (Président du C3D et DDD de Bouygues) et Capucine Jacquemain (coordinatrice du C3D), ainsi que Vanessa Azar (DDD de Europcar) et Jean-Pierre Maugendre (DDD Véolia) pour leurs échanges, et toute la communauté des 300 membres pour leur accueil chaleureux. Longue vie aux DDD. Tous des Leaders Poétiques, tous Responsables Du Vivant !

En 2023, le ton a changé, au-delà des paroles, nous aurons besoin de passer aux plans d’action. Ayons le courage de dire « Non » afin de co-écrire un avenir plus soutenable et mener une transformation écologique radicale de nos modèle d’affaires. Le vrai replay vidéo sera bientôt disponible (captation JB Le Van @ Raconteurs).

La Voie des Leaders Poétiques
(Tous Responsables Du Vivant)

PARTIE 1 : Les Leaders Poétiques et la Guerre contre la Vie sur Terre

« O capitaines, mes capitaines »

« La poésie d’un peuple, est l’élément de son progrès » disait Victor Hugo.
Quel sera le prochain projet de l’Humanité pour éclairer de nouvelles contrées en accord avec nos idéaux ?
Si 2050 devra marquer notre Renaissance et le probable début d’un monde d’après,
Les seules questions qui demeurent sont : Quelle sera votre rime et serons-nous prêts ?

Ho Chi Minh, lui, affirmait qu’un poète doit « apprendre à faire la guerre ».
Alors et si nous donnions naissance à un nouveau type de leader.
Et si nous, devenions tous des leaders poétiques et des guerriers de lumière,
Visant à la fois une, plénitude personnelle et une communion universelle.

Quand on y pense, c’est vrai : nous sommes en guerre !
Nous sommes en guerre… contre ceux qui sont en guerre contre la vie sur Terre,
Cette fameuse G.V.T., la Guerre contre la Vie sur Terre.
Si l’Humanité l’a déclarée, seule notre humanité profonde pourra la réparer.
Répondons avec des âmes de paix, déterminés à dire « non » à un système passé.
Changeons l’Histoire avec nos histoires, nos différences feront la différence.

Il n’y aura pas de retour à la normale ou à l’anormal.
Réinventons une nouvelle quête du graal,
Tel un retour à l’essentiel, sans bien ni mal,
L’Humanité dans sa plus belle version originale,
Connectée au monde végétal, à son instinct animal et ses vertus cardinales.
Celle qui se bat pour ce qui est vital et non pas ce qui est viral,
Un shift radical vers nos plus beaux états d’âme,
Pour que l’intérêt général soit roi sur son piédestal
Et que les mots d’ailes d’avenir désirable et de développement durable
Riment enfin avec entreprises responsables et profits raisonnables.

Oui des « leaders poétiques » ! Vous allez me dire, c’est quoi un leader poétique ?
Peut-être est-ce un leader autant inspirant qu’apaisant, émouvant qu’impactant
Éloquent qu’influent, éclairé qu’éclairant, confiant que conscient,
Connecté au vivant, réinventant, réenchantant, coécrivant,
Prêt à mettre tous les sacrifices dedans et les bénéfices devant,
Révolutionnaire à l’imaginaire visionnaire,
Alchimiste idéaliste, artistique et empathique,
Équilibriste rêveur- doer car poesis signifie créateur,
Pleinement présent dans son flow et son élan,
Osant mettre des mots sur les maux des éléments,
Nous élevant en défendant sa cause au gré du vent,
Pour nous guider ensemble vers notre apothéose
Dans cette métamorphose du cosmos en osmose.

Du Je au Nous dans la conscience d’un tout,
Aujourd’hui nous avons tous rendez-vous avec le futur.
Et en fait nous sommes tous ce futur, ce RDV,
Ou plutôt, nous sommes tous des RDV, des « Responsables Du Vivant ».

Telle est la voie des leaders poétiques en charge du réenchantement.
Le monde ne mourra pas par manque de merveilles mais par manque d’émerveillement.
Et si l’être humain est bon intrinsèquement et que tout dépend de son environnement,
Reconnectons-nous harmonieusement à la beauté de la nature et la splendeur de notre essence.
Nous sommes cet heureux événement sur le calendrier de l’après au loin devant.

Partie 2 : Une méditation pour 2050

Je voudrai maintenant vous proposer un petit moment, de méditation
Et vous inviter à fermer les yeux quelques instants.
Imaginez le monde en 2050… si l’on ne fait rien…
Incendies, inondations, sécheresses et grands voiles de pollution,
Hiver nucléaire, réfugiés climatiques, famines et crises sociales en action
Océans plastiques, guerres civiles, déséquilibres, nos navires à la dérive,
Et nos enfants malades en assistance respiratoire au milieu d’un gigantesque désert médical.

Je ne suis pas une légende et je n’ai pas envie d’en être,
Ni que la planète à long terme nous héberge tel un squelette.
J’ai envie de vivre, de bien être et de changer aujourd’hui,
Pour mettre mon petit grain de ciel
Dans ce qui sera la plus grande crise du siècle.

Écoutons les murmures de la nature réclamant un bol d’air pur
Avant d’atteindre le stade irrémédiable de l’usure.
Préservons notre planète comme si c’était un être cher,
Notre progéniture, notre projet futur.
Dans cette grandeur nature qui fait la force de nos cultures,
Battons-nous comme Ben Hur, le cœur vaillant du Roi Arthur,
Tels des êtres humains enfin matures.

Victor Hugo disait « de la révolution à l’harmonie »
Nous disons « des » révolutions à l’harmonie,
De l’élévation à la belle vie, pour que l’on sème, à la folie
Des graines sur le champ de tous les possibles.
Soyez ces révolutionnaires pro la Terre, des actionnaires pour la Terre,
Des artisans du vivant et des activistes de l’avenir qu’on ne peut plus taire.

Ensemble, nous tous, leaders poétiques,
Ce combat pour la vie sur Terre sera épique.
Seuls on va vite mais unis, on devient fantastiques,
Huit milliards d’humains dans une même équipe,
Munis de rêves utopiques, d’âmes empathiques et un horizon bénéfique.
L’avenir sera magique -ou tragique- dépendant de notre action ou inaction collective.
Nous sommes cette Ré-Génération iconique.
Continuons d’œuvrer pour des paradis écologiques
A l’encontre de ces maladies économiques et de l’inertie systémique.

Partie 3 : Le manifeste en 10D du C3D

Merci et bravo au C3D !
Vous êtes désormais 300 membres porteur d’une même voix puissante
Pour coécrire l’avenir en tant qu’avant-garde du post capitalisme,
Avec 300 alliés parsemés dans différentes vallées
Telle une armée entre âme et aimé aux portes de l’Humanité.

Chers DDD, chers Directeurs du Développement Durable
Je me suis demandé ce que signifiait cette lettre D tant répétée :

  1. D comme le Devoir de changement radical face à cet enjeu sociétal et environnemental vital
  2. D comme la Direction vers un monde plus soutenable et bien plus Désirable
  3. D comme les Droits du vivant et de la nature enfin prise en conte de résultat
  4. D comme la transformation en Douceur et pas forcément dans la Douleur
  5. D comme la Défaite de ce Dogme de la croissance absolue et de la rentabilité à tout prix
  6. D comme la Décroissance en transition pour atteindre un rythme stable de prospérité équilibrée
  7. D comme la Détermination de chacun.es pour réussir à créer de nouvelles organisations éclairées
  8. D comme la Dernière chance face à l’urgence climatique et cet horizon abimé
  9. D comme la Défense de l’environnement et le Développement de nos capitaux essentiels reliés à la Terre mère nourricière protégée
  10. D comme la Devise de l’avenir dans le triptyque « Sobriété, Humanité et Biodiversité » pour une Durée de vie élargie pour notre Humanité dans son ensemble, préservée.

10 D tel un manifeste de vos idées pour nous guider vers le Jour J aka le « D Day ».

Sans vous, il n’y a pas de nous et encore moins de tout.
Vous êtes le point d’impact dans le poing d’un pacte, à la Braveheart,
L’étendard de l’harmonie en guise de scorecard. Et au pire, ça marche !

Vous n’êtes pas le CAC40, vous être le « Pacte 40 » avec comme Destination 2040.
Donc je formule ce vœu pour 2040 :
Que la Terre nous enchante d’une biosphère abondante
Que l’Humanité soit vivante, d’une vie d’amour bienveillante
L’humaine comédie après Dante, harmonieuse étoile brillante
Fin de la descente, de la mort lente, remontons la pente tel une plante.

Vous avez le nombre et vous n’êtes pas des ombres,
Vous avez le monde pendu à votre montre.
Vous êtes la lumière quand chez eux il fait sombre
Sans langue de boite comme dans la caverne de Platon.
Donc dans votre COMEX ou conseil d’administration,
Prenez la parole et opposez-vous à vos patrons !
Osez dire « NON, investissons vraiment dans la décarbonation »
Les trous que l’on creuse pour chercher gaz profit pétrole charbon
Seront peut-être demain les cimetières de notre civilisation dans l’attente de son pardon.

Votre rôle à vous est de donner cette impulsion du changement de notre ère,
Créer des équipes et rassembler des partenaires,
Tout en bougeant sur des cases mobiles vers de nouveaux modèles d’affaires.
Soyez flexibles, agiles et habiles. Quand le sort du monde vacille,
Il est venu le temps de faire ce qui est juste, et pas juste ce qui est facile.

Recentrez le cap avec de vraies obligations de résultats
Vers un modèle sobre, circulaire et régénératif.
Inventez la prochaine étape du système économique et financier
Avec un AAAA pour « Alignement, Alliances, Ames et Amour ».

Arrêtons de croire juste en l’innovation technologique, la croissance verte et tous ces blablablas
Mais partez en quête d’alliés pour faire émerger une sobriété adaptée en guise de nirvana
Et ainsi switcher du « toujours plus » au « mieux avec moins » tel un respectueux gala avec Gaïa.

Partie 4 : Osez dire la vérité

Le temps n’est plus aux chemises décolletées mais aux devises révoltées.
Plus de masque de société, de Yes Man résignés,
Juste vous chers humains conscients vivant et œuvrant dans ce monde présent,
Faisant partie de cette possible équipe de rêve qu’est l’Humanité.
Arrêtez d’accepter la fatalité et connectez-vous à l’immensité.
L’élévation est notre révolution dans la régénération de vos entreprises à mission.
Il n’y a plus de temps pour les justifications et les tergiversations,
Rêvez avec ambition et guidez vos équipes avec passion, anticipation et conviction.

Changez le statut quo et devenez ces héros du net zéro, le vrai net zéro, réel, pas le faux.
Plus de green washing ou de mauvais storytelling,
Mais un story doing pour un vrai win win win for the living.
Si vous réussissez une chose dont vous pourriez être fier
C’est précisément cette bascule du modèle d’affaires de votre employeur,
Du besoin de rentabilité des actionnaires aux besoins tout court de la Terre
Pour atteindre cette vitesse de croisière en phase avec les limites planétaires.

Et si un nouveau monde se crée, comme un être se crée, c’est-à-dire en en prenant soin,
La connexion au vivant passera par les maïeuticiens
Pour faire accoucher vos collaborateurs du besoin réel de changement et des voies possibles de transitions
Tel un leadership d’éclosion, de solutions,
Un leadership par l’influence, en cohérence et en conscience.

D’autre part, si la prise de pouvoir est une lutte et qu’il faudra la force et le courage de Hulk
Pour changer les croyances d’un système comme d’un culte,
Sachez que l’important demain sera l’atterrissage planétaire et non pas la chute,
Quand il sera trop tard pour dire « zut ».

Chers leaders poétiques, formulons ensemble cette promesse :
« Je m’engage, avec détermination amour et courage
A transformer mon entreprise de manière radicale
Vers un avenir plus vivable et durable.
La vie au-delà des super profits, un futur en harmonie
Et la Terre en nouveau paradis. »

Partie 5 : Le « grand renoncement »

La bonne nouvelle est qu’il y a déjà de belles avancées dans ce grand retour à l’essentiel.
Célébrons ces victoires qui seront des grandes évolutions demain :
Les Accord de Paris, ceux sur la biodiversité et les ODD,
Les accords internes à l’Union Européenne sur la décarbonation,
Tous les cadres sont désormais là pour agir en concertation.

On citera également comme révolutions passées:
La prise de conscience généralisée de l’urgence climatique,
Les tentatives de plans 2050 aux net zéro d’émission carbonique,
Les fonctions DDD devenant de plus en plus stratégiques,
Le « reporting de durabilité » obligatoire dans les grandes entreprises pour certifier les comptes publics.

Mais aussi des révolutions à mener dans l’avenir :
Comme le fait de former des experts parmi les actionnaires dans les conseils d’administration,
Ou de devenir des entreprises à mission pour faire valider les plans à toute la Direction.
Et tant d’autres à venir.

Après le « jour du dépassement », faisons place à la « décennie du réenchantement ».
Et plus encore, après la théorie du « grand remplacement »,
Place à la poésie d’un plus noble engagement : le « Grand Renoncement »
Le renoncement pour remplacer et passer du capitalisme
A un nouveau cap, le Cap humanisme.
Autant en emporte le vent mais surtout le vivant et le partage des dividendes.
Et comme dirait Fabrice Bonnifet,
« Le développement durable, c’est de rester vivant et pas de gagner de l’argent »
Pour pouvoir chérir la vie de nos enfants un peu plus longtemps.

Mûrir ou mourir, arrêtons de mentir pour pouvoir survivre.
Le moment est venu de tenir un discours de vérité :
La réalité est que quasi impossibles à tenir sont les trajectoires présentées.
Le Zéro Carbone en 2050 devra forcément être accompagné d’une décroissance planifiée
.

Mais heureusement, l’Heure H de l’Humanité a sonné
Et il semblerait que les planètes soient presqu’enfin alignées
Avec partout des gens de bonne volonté.
Prenez la parole contre le carbone pour que le futur nous pardonne.

Oui, il faut décarboner et préserver la biodiversité.
Et disons-le, même les entreprises les plus engagées vont malheureusement aussi moins gagner.
La plupart des secteurs sont amenés à voir leurs chiffres d’affaires baisser.
Les populations vont moins consommer, moins acheter, moins dépenser.
Les revenus vont au mieux stagner, le temps de travail risque de s’affiner.
Et il faudra mieux répartir les richesses pour limiter les inégalités
Et ainsi récupérer le plus précieux pour notre humanité,
A savoir le temps de vie et pas juste à notre chevet,
Quand notre œuvre et notre heure vont s’achever.

Nous aimerions donc faire appel à vous, chers pionniers,
Pour être ces agents de la transformation par l’action mais aussi par l’émotion et l’humanisation,
Avec comme message, l’obligation de créer de la valeur avec moins de ressources naturelles
Et tendre vers une économie de l’usage :
En somme, une société de la sobriété à propriété limitée pour une prospérité équilibrée.

Les richesses de la sagesse, les capitaux essentiels, une vie plus simple et sereine,
Le juste milieu entre avoir beaucoup d’argent dans la main et d’être tout court Tarzan dans la jungle.
Si la compétition est la loi de la jungle, la coopération est celle de la civilisation, à atteindre.

Partie 6 : Les freins au changement

Sinon, à un moment donné, il faudra quand même culpabiliser,
Pour non-assistance à planète et civilisation en danger.
On a souvent opposé « fin du mois et fin du monde »
Alors que changer est aujourd’hui aussi important que manger.

Et on a pu le constater, il y aura toujours une raison à l’inaction :
Après le Covid, la guerre en Ukraine et maintenant l’inflation.
Puisque les entreprises ont juste promis une décarbonation
A horizon 2050 sans aucune obligation, activons dès maintenant les plans d’action,
Pour que les Plans 2050 ne soient pas juste des objectifs vains, des leurres ou de simples visions,
Au mieux un sublime songe et au pire un terrible mensonge.

Les questions sont donc : quels sont les mesures, les bases de références
Pour calculer les baisses, les leviers, les actions, les transformations etc. ?

Mais la bonne nouvelle également, puisque les intérêts de survie au final convergeront,
Est que nous devrions pouvoir compter aussi sur les actionnaires pour mettre la pression
Afin de décarboner la Terre et gérer les multiples risques pour leur business, liés à la baisse de la biodiversité.
Etant donné que la finance verte ne souhaitera pas non plus d’une dégradation de son portefeuille,
Elle sera tenue elle aussi de préserver la nature, ses arbres, ses racines et ses feuilles.

Et si l’on doit arborer encore quelques freins,
Il y a matériellement cette lenteur inhérente à la transition avec du temps long
Pour les tests et les mises en applications des différentes innovations,
Ainsi que la complexité du changement sur toute la chaine de valeur
Avec l’intervention parfois nécessaire des législateurs.
Il est donc l’heure d’endosser ici et maintenant vos rôles de leaders disrupteurs,
Un pour tous et tous en chœur.

Partie 7 : Les Vœux de la Vie

Pour conclure, puisque c’est le moment des vœux,
Je voudrais lever mon verre vers les cieux
Pour trinquer au monde merveilleux et l’avenir radieux
Que nous pourrions léguer à nos enfants si nous faisons de notre mieux
Et pour que ce ne soient pas eux, qui trinquent dans un monde ténébreux.
Le futur s’écrit avec eux, dans le nous, pas en « moi je » mais pour eux
Dans le creux de leurs yeux loin de ce monde devenu creux.
Formulons ce vœu généreux et engageons-nous pour un futur lumineux et harmonieux
Tel un océan bleu de jours plus heureux.
Ne soyons plus peureux, la vie et l’amour c’est encore mieux à deux
-mains dans la main vers de meilleurs lents demains un peu plus joyeux.

Aussi nous souhaitai-je cette année, de douces Renaissances
Sur la piste de danse de notre interdépendance.

Que fleurisse l’économie circulaire,
Dans la préservation des ressources naturelles.

Et sur toute la chaine de valeur, place à la sobriété,
De l’efficacité énergétique à la baisse de la production,
De l’éco conception jusqu’au recyclage et la revalorisation.
Visons demain une prospérité sans croissance,
Une vitesse de croisière pour l’Univers
Dans le respect des limites dynamiques planétaires
.

En somme, des profits raisonnables au service d’un avenir soutenable.
A vous de trouver votre point Génial, votre trajectoire optimale
Pour vous et votre entreprise, au sein de cette myriade de constellation d’étoiles.

Pour finir, comme dit ce sage proverbe indien :
« Lorsque l’homme aura coupé le dernier arbre,
Pollué la dernière goutte d’eau,
Tué le dernier animal et pêché le dernier poisson,
Alors il se rendra compte que l’argent n’est pas comestible. »

Mes chers amis humains, je dirai dans un dernier souffle de vie
Qu’un profit ne vaut rien… et que rien ne vaut la vie.
La fête de l’illusion est belle, mais bien finie,
Place désormais à l’harmonie dans un monde infini.
« Les profits au service de la vie« .

Telle sera la voie, nous sommes tous des leaders poétiques
Et tous responsables du vivant.
Merci et en avant !

Auteur : Vincent Avanzi
Chief Poetic Officer – La Plume Du Futur

(c) Tous droits réservés

A Propos de l’Auteur : Vincent Avanzi est Chief Poetic Officer, plume de dirigeants, coach en leadership et fondateur de La Plume Du Futur. Ancien manager du CAC40, globe-trotter et journaliste aux Echos, il est l’auteur de dix ouvrages dont « Trouver son Point Génial » (Marabout), « La poésie sauvera le monde et nous sommes tous des poètes » et « Poetic Leaders, The Poetic Speeches Collection » (A Human Odyssey). Il accompagne leaders, marques et organisations sur le réenchantement de leur storytelling, l’alignement de leur leadership et leur engagement sur la « sustainabilité ». Il délivre enfin des discours poétiques dans des conventions internationales et anime des conférences sur l’art du discours et le pouvoir des mots qui réenchantent le monde. Son motto : Réenchanter le monde avec la poésie. Pour toute demande d’intervention, envoyez un mail à contact @ odysseehumaine.com.

Laisser un commentaire, une pensée, un vers

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s