International A.H.O.

[IFS] Le poème du futur : Le Lâcher-Prise de la Bastille

Le Poème du Futur

Afin de clôturer 6 mois de résidence artistique prospectiviste à l’Institut des Futurs Souhaitables et plus de 30 synthèses poétiques réalisées jour après jour dans l’avenir, Vincent Avanzi livre un dernier poème aux prochains voyageurs de la Lab7, celui de la quintessence du voyage. Voici la vidéo et la version écrite. Rendez-vous en 2040.

Le Lâcher-Prise de la Bastille
(dans la quintessence du voyage…)

Acte 1
Bienvenue dans un voyage poétique dans le futur,
Tel un hommage authentique à nos cultures,
Un pas sage romantique pour qu’on structure
L’art de vivre ensemble dans l’harmonie de la nature.

Entre quintessence et quête de sens,
Comment porter allégeance à l’argent versus l’art et l’âme des gens ?
De la théorie du tout à la poésie du nous,
Va-t-on pouvoir tenir le coup et vivre ensemble jusqu’au bout ?

Passer de la bienséance à la bienveillance,
De la violence verbale à la tolérance de l’âme,
De l’égo en nous à l’écho du nous,
Du « je » de propriété au jeu de société ?

Acte 2
Allons-nous nous envoler vers un capitalisme pyramidal ou un humanisme holomidal,
Un développement global englobant le vivant en général dans un espace plus habitable,
Une méta conscience intégrale ou un instinct basique animal ?
Quelle sera notre énergie vitale pour que notre espèce soit belle et bien durable ?

De l’enquête de l’anthropologie à la conquête par la technologie,
Croissance-décroissance économique, l’Humain aura-t-il en corps un sens étymologique
Entre symbiotique cybernétique, consommation et marchandisation frénétique ?
Qu’est-ce qui est plus fantastique, un cercle vert-ueux ou l’anneau de la robotique ?

Et quelle sera la gouvernance politique et la définition du mot éthique,
Sur le lit de la désobéissance civile, qu’en sera-t-il des actes de résistance civique ?
Biomimétisme, économie collaborative, si l’intelligence collective est magique,
Prenons le temps d’agir afin que nos destins ne s’éteignent pas sur une mer tragique.

Acte 3
Car pourquoi décupler nos potentiels dans le-génisme d’hommes immortels ?
Les réalités seront augmentées et deviendront peut-être artificielles.
Mais que restera-t-il des couleurs initiales de l’étincelle dans nos prunelles
Si le bouquet des coeurs s’évanouit dans un feu d’artifice sous notre ciel ?

Au crépuscule d’une guerre des mondes, et si c’était notre dernier cri.
L’utopie, l’art de vivre ensemble et la gratitude auront-il vraiment un prix ?
Aujourd’hui, notre jour j, pour apporter au feu l’eau de vie du Colibri,
Car depuis que les étoiles scintillent dans les cieux, qu’avons-nous appris ?

L’Institut des Futurs Souhaitables ou le décollage du voyage de la Lab 7,
Mettons âmes sur table pour savoir par cœur tout ce qu’on accepte.
Quelle sera notre prochaine étape mondiale dans cette métamorphose ?
Le partage, l’amour, les enfants en bas âge, tout le cosmos dans une osmose.

Acte 4
Et si New-York est la minute et bleu et rouge sont les pilules en alchimie,
L’avenir sera-t-il une lutte dans la matrice pour la survie des libellules au sens critique ?
Que voulez-vous: un humain qui vibre libre ou un machin hybride dans une clinique,
Le rendez-vous d’un ciel ouvert sur son zénith versus un être avec une date limite ?

Ou la question de savoir ce qui est prioritaire pour nos deux hémisphères :
Serait-ce l’énergie nucléaire ou bien la chaîne de nos vers de terre?
Le cours de l’Histoire ne s’écrit pas que dans le marché des changes.
Le tout est d’y croire pour pouvoir un jour marcher avec les anges.

Avons-nous besoin de pollueurs payeurs ou même de repeupler l’ailleurs ?
La co-création d’un monde meilleur navigue en équilibre au cœur des réacteurs.
Pourquoi avoir peur quand c’est de l’intérieur que peut renaître le bonheur ?
Nous aimons tous les mêmes saveurs dans l’arc-en-ciel des profondeurs.

Acte 5
En terrain conquis ou terre inconnue, quelle est ta place, à quoi sers-tu ?
Quelle sera la grandeur de ta vertu dans la recherche des temps perdus ?
Eux, ils espèrent courir après quoi ? Puisque le lièvre est la torture
Moi, je rêve de sourire avec toi, car tes lèvres sont ma fortune.

J’aime admirer l’être humain dans son chemin pour faire le lien,
Bien faire ou faire le bien?, se réveiller ensemble dans un jardin.
Comme disait Victor Hugo : « l’utopie est la vérité de demain »,
Donc avançons main dans la main en direction du bien commun.

Le futur c’est vous, du je au nous, ensemble et avec eux.
Changer sérieusement mais sans jamais se mé-prendre au sérieux.
Si majestueuse est la planète bleue, qu’en est-il de l’autre côté des cieux,
Le voyage est fabuleux alors êtes-vous prêts à faire de votre mieux ?

Acte 6
Dans notre infime passage sur Terre, quel est le but de l’existence ?
Ne serait-ce pas juste la cohérence entre ce que tu penses et ce que tu danses ?
Car quand les scènes d’humilité refléteront la dignité et le son de l’unité,
La notion de Singularité insérera-t-elle au sein des songes de notre humanité ?

Accueillons le carnaval de la tolérance sur la caravane de la bienveillance,
Il était une foi la mélodie de l’élégance qui enchantera la sève d’une révérence.
Dans ce voyage futuriste, vos guides invisibles seront le cœur et les étoiles,
Nul besoin de Trois-mâts, un Optimist c’est une coque avec une voile.

Notre devoir de mémoire, notre droit de réécrire l’avenir de notre Histoire,
Le passé caché dans un grimoire pour se réfléchir sans fin dans le miroir.
Rêvons du jour où tard le soir, nous brandirons le signe de la Paix dans la victoire,
Tous assis ensemble sur nos chemins de croire avec une douce note d’espoir.

Acte 7
Une dernière rime pour Jean-Luc, Alice, Medhi et Mathieu,
Un grand merci pour nous avoir ouvert les yeux sur l’étendue du merveilleux.
Cette poésie je la dédie à l’arc-en-ciel que colorie la grâce de chaque être humain,
Car le futur réside dans l’harmonie d’une partition à quinze milliards de mains.

Se transformer soi pour changer le monde et rayonner alentour,
Bienvenue dans une post-ère légendaire, aujourd’hui c’est votre tour
Afin que les secrets du Progrès se ne cachent plus dans les regrets,
L’avenir, un présent du passé, donc à vous d’attirer l’union sur votre trait.

Merci et bon voyage à tous.
Et ne sous-estimez jamais l’importance du lâcher-prise de la Bastille.
Car même si le meilleur est avenir, le bonheur, lui, n’est pas dans l’après

liberte

Auteur : Vincent Avanzi

Un grand merci à l’Institut des Futurs Souhaitables
pour leur confiance, leur inspiration et leur ouverture sur l’avenir.
Comme ils le disent si bien : hackeur vaillant, rien n’est impossible
#Conspirateurspositifs

PhotodeClasseLab#6Officielle

Découvrez le voyage de la LAB en 30 Chroniques Poétiques

Future Sign

La loi du retour accéléré et le futur combat transhumanistes vs bioconvervateurs

Envie de faire le voyage ?
 Inscriptions ici !

Laisser un commentaire, une pensée, un vers

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s