La question poétique

[Politique Poétique] Julien Letailleur : Candidat Vertuel aux Elections Présidentielles

Meet Julien Letailleur
Le premier candidat virtuel aux élections présidentielles !

Découvrez Julien Letailleur sur le site dédié et le Meet Up de l’événement du 3 Novembre sur le thème « L’Etat agile ». Voici la clôture poétique de Vincent « Poésix » Avanzi. 


Introduction Poétique : Julien Letailleur,
Le CAP d’un Candidat Vertuel

Aujourd’hui est la Journée de la Gentillesse,
Synonyme de philanthropia (amour de l’humanité) et caritas (amour fraternel),
Ce que l’on appelait à l’époque victorienne “grand cœur”.
Donc à votre grand cœur et votre « moi citoyen ».

« C’est sur la page blanche que l’on écrit le plus beau des poèmes »
Disait Mao Zedong, regardons à présent où l’avenir nous emmène.

Dessinons ensemble le C.A.P. de demain dans un arc-en-ciel couleur eden
Le CAP en 3 lettres pour inspirer la Co-écriture de notre Avenir Politique
Et le CAP dans nos êtres pour incarner ce Coup d’état d’Ame Poétique

Julien Letailleur, avec le poste pour lequel il postule,
C’est un peu le tailleur de costume de la politique d’hier et donc posthume,
Afin de co-créer ensemble la sculpture de la politique de demain sur mesure,
A un moment où le présent est en relecture afin de structurer la partition du futur.
Prenons notre plus belle plume, impersonnelle, pour décrire nos possibles aventures.

Chères âmes révolutionnaires, chers citoyens du monde universels,
Que faire quand on ressent l’appel  de l’après pour changer d’ère,
Qu’on entend les mêmes envies de terre et de ciel dans un monde de merveilles,
Quand une flamme fraternelle nous éclaire, entre pairs, de sa lanterne atemporelle ?

Julien Letailleur, symbole non providentiel, avatar de nos rêves,
Candidat virtuel aux élections présidentielles,
Quand on ne reconnait plus la société en l’Etat… au vu de l’état de la société à l’heure actuelle.
Des millions de citoyens se réveillent pour voler de leurs propres ailes
Et toucher le ciel dans ce monde réel.

C’est ce qui s’appelle mettre son petit « grain de ciel » pour rallumer notre étincelle,
Tels des Petits Princes et Princesses de Machiavel
Elancés dans une harmonie progressivement naturelle.

Alors oui, faisons le pari de l’optimisme pour les primaires de l’utopisme,
Un melting-pot et une mosaïque pour mettre nos mots pacifiques en musique,

« Je suis dépersonnifié »…toi elle lui moi nous eux, nous avons tous rendez-vous
Pour passer du Je au Nous et rejoindre les 2 bouts dans la conscience d’un Tout,
L’amour du pouvoir ou le pouvoir de l’amour sur le drapeau Bleu Blanc Rouge,
Entre deux rêves éveillés sur la place de nuit debout à l’aube d’un soleil levant, si doux.

Oui, nous sommes ce héros heureux sans égo ni euros en écho,
Dans un nouveau « contrat social » depuis Jean-Jacques Rousseau,
Entre l’écologie du bien et la république du lien
En faisant des ponts humains entre chacun de nos chemins.

Des Reines et des rois du R.O.I entre Responsabilité, Optimisme et Intelligence,
Humanité, utopisme et abondance, dans une marche de confiance pour trouver le LA de notre essence.
Un nouveau conte en transparence pour nous mettre ensemble en mouvement,
Un « peuple égalitaire » pour hacker la démocratie dans une expérimentation permanente
Dans la cohérence entre ce que l’on pense ce que l’on chante et ce que l’on danse.

Bienvenue dans une « rêve solution », direction une 4ème dimension :
Entre imagination, inspiration, introspection et co-lab-or-action,
Ceci n’est pas de la science-fiction, mais plutôt de la « con-science vision ».
Où les branches de l’être sur l’arbre de nos vies demeurent notre direction,
Société, dessine-nous une belle vision pour nous guider vers l’or-izon…

Quand j’entends « Julien Letailleur », j’entends « tisser des liens dans l’ici et l’ailleurs »
Le vivre ensemble et le PIB du Bonheur  en guise d’indicateur d’un monde meilleur.

Caresser le doux rêve d’un Etat agile en guise de coup d’état d’âme poétique qui agit
Dans la magie de nos ferveurs,
Et ainsi pouvoir tirer la sonnette de l’âme, pour nous alerter des points de bascule
Tels de courageux lanceurs.

« Je suis, tu es, nous sommes, vous êtes » tous une pièce maîtresse de ce puzzle.
Le pouvoir par et pour le peuple pour arrêter le cauchemar de pollueurs pilleurs
Par des crieurs sous forme de haut-parleurs.
« Ce n’est pas l’habit qui fait le moine mais la vie qui fait le moi »
Sous les étoiles de notre « grand cœur »,
Le porte-voix des sans voix, le sur moi des sans toit et le reflet du miroir
De notre envie de joie dans le labeur.

Il était une foi  en l’avenir de notre pays dans toute sa splendeur,
« Un rêve seul est un rêve, un rêve ensemble est une réalité » disait le sage des Beatles.
Alors quel sera notre « blue note » collective dans la grande partition de l’after ?
Car nous avons plus besoin d’un projet inspirant à long terme que d’un simple leader.

Comme le soulignait Victor Hugo, « la poésie est l’élément même du progrès d’un peuple. »
« Ne nous attaquons plus au système, démodons-le » leçon de vie signée Bernard Weber,
Destinée à tous les rebelles instigateurs d’un éveil inspirateur
Qui coécrivent ensemble et enfin un splendide nouveau chef d’œuvre.

De l’économie sociale et solidaire au biomimétisme et la Blue Economy,
C’est vrai que l’on produit en ligne depuis des siècles alors que la nature, elle, est cyclique.

Dans un triptyque « Politique Poétique et Pôle éthique »,
Quels seront les débats démocratiques sur la place publique
Pour apercevoir la beauté de l’harmonie et finalement se mettre en service,
Dans la cour des contes des enfantastiques où l’empathie et l’entraide nous réunissent ?

Est-ce un élan d’optimisme réaliste ou un simple rêve utopique ?
La société civile a peut-être déjà atteint sa véritable taille critique.
Dire oui à la vie, donner vie et envie à son entreprise de vie,
Nous avons chacun des talents utiles pour faire notre part de colibris.

Pour que demain soit humain, rejoins Julien, cher citoyen, cher terrien, car sans toi il n’est rien,
Avançons main dans la main ensemble sur le parchemin de notre destin commun.

Sinon qu’adviendrait-il de notre contrat social, de notre raison d’être initiale,
De notre souveraineté sociétale et des fonctions qui nous régalent ?
« La liberté, l’égalité et la volonté générale. »
La fraternité sera-elle enfin notre prochaine quête du graal ?

Doté d’un Etat qui s’adapte et qui arbitre, et qui place les débats sur les sujets qui agitent,
Un chef d’orchestre, metteur en scène habile, entre économie globale et territoire national,
La concertation sociétale comme vertu cardinale,
Car le point d’impact réside sûrement dans le poing d’un pacte
Pour définir les clés de vie commune de l’intérêt général.

On a parlé d’un Etat 2.0 flexible comme le roseau,
Ou plutôt comme les GAFAs, mais eux influenceurs de médias,
Dans une ère numérique avec des algorithmes méritocratiques et non pas sociocratiques.
Un pays est-il vraiment une « market place » ?
La Poste est-elle créatrice de lien social ou juste distributrice de courriers dans vos boites aux lettres ?

Et dans cette mosaïque de visages,
La République peut-elle encore être un village ?
Libérer les entreprises, faire de l’éducation des êtres heureux épanouis,
Quel sera le nouveau storytelling pour faciliter nos énergies positives ?

En conclusion, quelle direction, quelle vision, quel horizon de nouveau projet de société ?
Comme disait Victor Hugo, « l’utopie deviendra un jour réalité ».

En fin de conte, Julien Letailleur,
C’est cette part belle de rêve universel d’un  candidat «vertuel» aux élections présidentielles,
Dans l’espoir que son « idée » à l’instar de « V pour Vertuel » traverse les frontières du monde réel
Et mette le « doigt » sur les sujets essentiels de notre pays et de la planète sans « rideau de fer ».
Alors hackons ensemble le système, si ça se trouve il ne suffira que de quelques « je t’aime » !

Tous les chemins mènent à l’homme et la femme, de demain, au final.
Alors votez pour vous à travers le seul candidat qui incarne vraiment l’intérêt général,
Dans sa campagne, dans son programme, de la capitale jusqu’à nos campagnes !
On est tous sous la même étoile. Atterrissage de notre idéal… bientôt en pays sage….

Vive la Poésie, vive l’Avenir et Vive la République du métissage.
Nous sommes Julien Letailleur pour tisser des liens dans l’ici et l’ailleurs..
Merci.

Auteur : Vincent « Poésix »Avanzi
Poète, Conférencier et Prospectiviste
Une Odyssée Humaine – La Plume Du Futur

Pour découvrir d’autres interventions Politique et Poétique de Vincent Avanzi, cliquez sur ce lien. Le livre Nirvanesque – Les Horizons de l’Harmonie (50 poèmes sur la réinvention de demain) est désormais disponible. Enfin, pour toute demande, envoyez un mail à contact @ odysseehumaine.com.

Laisser un commentaire, une pensée, un vers

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s