Les chroniques poétiques

[Chronique poétique] Une merveilleuse histoire du temps

Chronique poétique du sublime film de l’histoire de Stephen Hawking:

461500

Un hymne à la vie

Du Big Bang en orbite dans les ondes cosmologiques,
Aujourd’hui apparaît un nouveau monde cosmopolite,
Quand les trous noirs magiques de la gravité quantique
S’interceptent dans une seconde astronomique.

Aurons-nous la foi et la force de l’amour pour découvrir l’art d’accepter l’illogique,
Telle une anti-bombe et colombe prophétique pour retarder leurre de notre apocalypse?
L’antre de la folie est intergalactique quand on s’aperçoit que chaque être humain est magique,
Du génie scientifique de Stephen Hawking à la femme-ille m’aime ivre de Stephen Hawking.

Chacune de nos mélodies est unique et chaque note de musique est un livre sans limite,
Puisse la « théorie du tout » converger vers la « poésie du nous » dans l’étincelle des hommes libres.
Car quand il y a de la vie, il y a de l’espoir, au cœur des je de l’harmonie qui vibre,
Au final, c’est l’avenir qui écrit notre histoire, celle qu’on va tous ensemble pouvoir vivre.

Tel un hymne à la vie quand l’infini se reflétera dans nos pupilles,
Une souffle et un rire, un doute, un sourire sans fin sur nos pupitres.
La prise de risque et l’envie, pour que l’on puisse faire notre part de colibris,
Apporter notre pierre à l’édifice et graver notre marque en effigie.

Idyllique le paysage sur une île, quand on survole sa vie en dehors de la ville,
L’enfer c’est le nôtre, autrui est notre ami, car nos consciences sont divines,
Éternel état d’esprit optimiste, des utopies où tout reste encore à définir,
Entre découvertes symboliques et l’entrée dans une ère emblématique.

Hier, aujourd’hui ou demain, qui vivra verra et témoignera de l’art de vivre,
Chaque jour est le jour J pour pouvoir vivre, choisir et nous ouvrir
Dans la beauté du vivre ensemble en harmonie, 3 grands mots où tout est dit.
Alors bon jour à tous et bien merci, en marchant on se rencontre, car la gratitude c’est gratuit.

Dernier exercice poétique, quand on s’émerveille dans une m’aide-cine thérapie
On y découvre l’autre ici devant soi et dans l’horizon du chant des possibles.
Quelle est l’émotion qui nous anime, dans quelle aventure nous on s’invite ?
Quelle est la vibration qui nous habite et quelle est la sensation qui nous inspire ?

La survie du plus « doux » sans sélection naturelle pour que l’on soit beaucoup à l’arrivée,
Le bonheur des uns fera le bonheur des autres sans élection saturée vers notre destinée.
Avec du recul, on se rend conte que l’on est tous des enfants fluides de la pleine lune,
Des poussières d’étoiles qui scintillent comme des druides dans un ciel pur sous une belle plume.

C’était juste un hymne à la vie, après un profond soupire, pour repartir revivre.
Aucune parole d’évangile, dans ces vers, c’est juste la sensibilité d’un artiste
Qui a caché son pactole sur une île déserte avec la rentabilité d’une âme libre.
Alors ayons confiance en autrui car nous avons tous croqué le fruit suspendu de la vie.

Auteur : Vincent Avanzi,
Poète des Temps Modernes

Pour découvrir d’autres poèmes, visitez la section Poésie de l’Odyssée
Ou alors abonnez-vous à la Newsletter

« De la théorie du tout à la poésie du nous »

Laisser un commentaire, une pensée, un vers

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s